FOODMOOD13 SPICY NOVEMBER

Episode Pimente-moi !

Colours of the world,
Les couleurs du monde
Spice up your life !
Mettez du piment dans votre vie !
Every boy and every girl,
Tous les garçons et toutes les filles
Spice up your life !
Mettez du piment dans votre vie !
People of the world,
Tous les gens de ce monde
Spice up your life !
Mettez du piment dans votre vie !
Aaaaaahhhhh !
Aaaaahhhhh !

Spice un your life – Spice Girls

BOOOOOOM. Oui nous osons. Nous osons attaquer notre nouvelle newsletter avec l’un des hits des années 90 des Spice Girls. Oui nous osons attaquer ce mois de novembre avec un commando de paillettes, de petit bustier léopard et talons rouges. Engagées comme seules Marsie et moi-même savons l’être dans la légèreté, le décalé et le futile, on veut que notre FoodMood t’émoustille et te donne quelques instants de légérté. Nous souhaitons te donner un peu de réconfort, t’apporter un peu de chaleur dans ton cœur et peut-être même dans tout ton corps…Oui, cher lecteur, bienvenu dans le Novembre épicé. FoodMood t’embarque et s’engage à transformer tes journées moroses et nuits de couvre-feu en des moments torridement épicées. Spice up your life !

L’amour vache

Et pourtant ce FoodMood n’était pas gagné par avance. Déjà parce que trouver l’envie de rigoler en ce moment ce n’est pas la chose la plus simple. Et aussi parce qu’il y a bien quelqu’un qui a mis beaucoup de temps à me séduire…C’est bien le piquant. Notre relation a commencé jeune et de façon très conflictuelle. Enfant, mon cousin de Rome prenait les piments que ma Nonna Bianca gardait attentivement chez elle. Et lui, tout aussi attentivement il appelait mes cousines et moi d’une voix gentille et tendre. Et hop il nous frottait le piment sur la bouche. Pleurs, larmes, cris mais on continuait néanmoins à aller le voir…Pourquoi ? Je te propose d’analyser ce mécanisme psychologique à l’occasion d’un peorchain FoodMood. Mais tu comprendras facilement qu’il m’a fallu vraiment longtemps pour saisir l’intérêt d’avoir la bouche en feu sans pleurer. Alors, j’ai décidé d’essayer de comprendre par quoi était due cette sensation de chaleur…(Voix d’expert ès en étymologie) Regardons le nom latin de nos piments, ils prennent leur nom de leur forme qui rappelle un étui enfermant des graines = capsicum, du latin capsa = boîte. Et c’est cette jolie capsaïcine qui est responsable du goût plus ou moins fort des piments. Lorsque cette coquine entre en contact avec nos muqueuses buccales (pas que celles-ci d’ailleurs), elle va exciter les mêmes récepteurs qui réagissent à la chaleur … Et là la magie de notre corps entre en action : ça provoque un message nerveux traduit par notre cerveau comme étant une douleur qui se traduit immédiatement en sensation de brûlure. Sois rassuré-e : cette capsaïcine, même à fortes doses, ne provoque aucune blessure. Sauf peut-être des blessures d’égo, quand nos larmes, notre nez qui coule et note visage rouge trahisse la vérité « Non, non, ça va, ce n’est pas trop fort, je suis habitué-e ». A d’autres…

Un fruit cul-inaire

Sensation de chaleur, goût épicé, soirée pimentée, rougeurs, forme plus ou moins phalliques…Tout chez les piments peut être sujet à des prétextes coquins. Et ce n’est pas anodin, il est considéré un ingrédient aphrodisiaque dès sa découverte sur les terres mexicaines. Mais voilà. Trèves de plaisanteries, de paillettes et de légèreté. Est enfin arrivé le moment de te parler d’un important sujet sexiste : les ingrédients aphrodisiaques. En bonne enquêtrice de fond, je me suis intéressée au sujet des épices prétendument aphrodisiaques . [ Musique générique d’enquête d’action : Piment, gingembre et autres épices. Voyage au coeur de l’une des plus gros trafic de bien-être cul-inaire.] Bon cette enquête passionante qui m’a amené à lire toute sorte d’articlestrès étayés (hem) m’a permis de pointer du doigts au moins toutes deux points communs : aucune explication scientifique sur leur prétendu pouvoir sexuel ne semble exister (mis à part le fait que nos épices activent les flux sanguins…) et surtout quand on parle d’aphrodisiaque…Surprise ! On en parle que des effets sur les hommes forts et comme sa jolie femme peut accommoder des plats épicés, renforçant leur virilité et performance. Et tiens-toi bien, parce que dans le Spicy novembre nous te révélons le secret pour faire tomber tout être raide dingue devant toi. Littéralement. Et oui, parmi les ingrédients soulignés comme fortement aphrodisiaques, nous avons l’ail. Et alors là, j’ai beau être ouverte d’esprit , téméraire et toujours laisser la chance à l’autre…Mais qui parmi nous a déjà passé une nuit torride après un aïoli party ? Si toi oui, tu m’intéresse, car tu es sans aucun doute un exemple de résistance et d’abnégation intriguant. Bon, petite divagation aillée oubliée, revenons à nos piments, avec lesquels je me suis intellectuellement pacifiée en me passionnant pour la culture culinaire mexicaine. Je suis tombée en amour de la description faite par Laura Esquivez dans Chocolat Amer de ces recettes magiques des amoureux, ce qui m’a poussée à regarder la variété des piments mexicains…Et là, TsaTsaTsu immédiat dans mon petit cœur. Un pays qui appelle le même ingrédient de deux différentes façons en fonction de s’il est cru ou cuit, mérite tout le respect culinaire qu’on peut lui apporter. C’est ce même pays qui a su faire l’un des mariages les plus punchy que je connaisse et qui risque bien de changer des journées hivernales tellement il est ….GRRRRRR. Chocolat et piment. Associe-les et tu comprendras soudainement le sens du mot aphrodisiaque quelque soit ton genre. Cette association fait naître quelque chose de magique et hors de contrôle dans ta bouche. Étonnant et inconnu au démarrage. Puis addictif. Tu en redemandes et sans modération. Mais attention gringo, comme pour toutes les (bonnes) choses de la vie, tout est question de fins dosages et de multiplication d’essais…FoodMood a envie que tu puisses te faire du bien…Cliques ici pour avoir une recette toute simple pour un premier pas vers un monde voluptueux et pimenté.

Peperoncini et autres superstitions

Maintenant que tu est tout émoustillé-e par cette découverte qui va te permettre de quasiment tout affronter, je voudrais te donner une dernière petite astuce qui me semble particulièrement importante en ce moment. Si les mexicains ont su sublimer et rendre fascinants toutes sortes de piments, les napolitains ont su le rendre….essentiel sur ta porte d’entrée ! Depuis l’Antiquité, les cornes des animaux était considérés comme des porte bonheur (symbolisant notamment la force physique, la puissance et le courage guerrier). Ce n’est tout de même pas toujours facile d’avoir une corne d’animale chassé chez soi. Un fin observateur a vu en notre ami piment une ressemblance avec cette corne. Puis sa couleur rouge flamboyante n’en était que parfaite pour symboliser le combat et le courage…Et accessoirement, il est quand même plus simple de se trimballer avec un peperoncino sur soi qu’avec une corne d’animal chassé. Oui le peperoncino est le porte-bonheur par excellence. Tout napolitain en possède au moins un bijoux et en porte un accroché au-dessus de sa porte d’entre, pour chasser le mauvais sort. Mais attention…Pas n’importe quel peperoncino…Il faut évidemment qu’il ait la bonne forme ondulée, qu’il ait été peint à la main et surtout…surtout…il peperoncino doit rigoureusement t’avoir été offert ! Et oui…tu ne peux pas autodéterminer que tu mérites d’avoir un porte bonheur mon cher lecteur…Et en écrivant ces quelques lignes, je me transforme aussi en Gentille Animatrice de tes journées à venir qui seront un peu longuettes…Pourquoi ne pas confectionner des piments porta fortuna en cartons à offrir autour de toi ? Je suis certaine que le Comité des Superstitions Napolitaines Veracee peut approuver cela en tant de pandémie.

L’équipe internationale de FoodMood a hâte de voir tous tes essais pimentés, d’avoir tes retours épicées et tes idées sagement coquines pour booster notre quotidien. Nous ne sous-estimons pas la situation de crise que nous sommes tous entrain de traverser : nous avons juste fait le choix d’essayer d’égayer un instant ta journée, le rire, la gourmandise et les paillettes sont des petits remèdes aujourd’hui à notre portée.

When you’re feeling sad and lone
Quand tu te sens triste et seul
We will take you where you gotta go
Nous allons t’emmener où tu dois aller
Smiling and dancing
Rire et danser
Everything is free
Tout est permis
All you need is postivity
Tout ce dont tu as besoin c’est de l’optimisme

Spice un your life – Spice Girls

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :