Recette du tajine tunisien de Souad feat. Cécile

Parmi les milliers courriers de lecteurs que je reçois (hors ceux de ma maman et frère, j’en reçois peut-être un peu moins…peut-être) j’ai des fois des retours sur la longueur de la réalisation des recettes… C’est trop long, aucune famille n’a le temps de faire ça, c’est cool à lire mais bon à préparer, déjà que c’est aussi long à lire…alors pui c’est vrai, je ne pense pas mes recettes en terme de temps. J’aime rencontrer les gens et prendre le temps de vivre ce moment. Ça fait partie d’une révolution plus profonde dans ma vie, mais je ne suis pas sûre que tu aies vraiment envie de lire sur ce passionnant changement de ton que ma vie a pris en 2018. Mais saches, cher lecteur, que sur mes faux airs de « de toute façon je fais ce que je veux », je vous ai compris. Et j’ai agis. Et aujourd’hui je te présente une vraie recette d’une vraie maman d’une vraie famille, avec de vrais enfants qui cuisinent vraiment tous les soirs. Tu es prêt ? La vraie vie, c’est maintenant.

Cécile cuisine tellement bien, que ces trois garçons en pleine croissance ne se contentent pas d’une petite pizza surgelée. Et d’ailleurs sa douce moitié non plus. Ils sont gourmands et gourmets. Et je ne dis pas ça parce que le plus petit a kiffé faire les pâtes fraîches avec moi la semaine dernière…non, promis. Je dis ça parce que Cécile… Bah parce que Cécile a un moyen de pression sur moi. Elle fait la meilleure mousse au chocolat de tous les temps. Pas trop dense, pas trop chocolatée, pas trop grasse… Son seul défaut ? Il y en a jamais assez. Et je me sens obligée de laisser la dernière cuillère à la personne qui partage sa vie… Par diplomatie et stratégie. Sûrement pas par écœurement ou diète. Et à mon grand désespoir, non, pas de recette de mousse pour toi aujourd’hui… Cécile, si tu me lis… Tu ne peux pas laisser mes centaines de millions de lecteurs frustrés…

En attendant la mousse… Aujourd’hui on va préparer le tajine tunisien, qu’elle a appris avec Souad, il y a quelques années, lorsque sa vie était un peu différente de celle d’aujourd’hui. C’est un plat qui est assez emblématique de la cuisine méditerranéenne : des ingrédients simples, suffisamment riches pour qu’ils te permettent d’affronter une journée de travail. Des plats qui se partagent, qui peuvent se garder et qui nourissent une grande famille…

Tu ne connais pas Cécile, mais si tu essaies ce tajine, tu retrouveras des caractéristiques qui font que je l’aime tant : un plat sincère, sans chichis, généreux et qui s’adapte à toi et à tes envies. C’est un plat qui « fait maison », qui te réconforte et te donne de la joie. Cécile est un peu tout ça à la fois, la douceur en plus. Son travail, c’est d’accueillir les bébés dans leurs premiers instants de vie… Que tous les parents soient rassurés, quelqu’un qui qui cuisine comme ça, ne peut que transmettre de bonnes choses et apaiser les petits bouts.

Bon je te vois venir, elle est forte Ninotchka, elle emballe son plat nourrissant, dans une histoire de copine à la guimauve, recouverte de sucre glace. Comme ça on oublie que c’est un plat « nourissant » (toi tu comprends gras et riche) . Bon c’est vrai, ce tajine n’est pas un bouillon ni du chou kale. C’est en revanche un plat qui te fait facilement deux repas, il est préparable à l’avance et il est aussi excellent coupé en petit carrés pour un apéro…Et surtout comme tout bon plat familial qui se respecte…Tu le fais avec ce que tu as dans ton placard et tu ajustes…Ici la recette est avec du thon, mais tu peux le remplacer avec du poulet par exemple ou de la viande hâchée…La même chose pour les épices : mets celles qui te font plaisir et bien au moral !

De quoi j’ai besoin ?

  • 8 oeufs
  • 1 conserve de thon (ou une autre protéine : du poulet par exemple)
  • 300gr de pommes de terre ( ou des petits pois)
  • 1 botte de persil plat
  • 2 (petits) oignons
  • sel, poivre, curcuma (ou cumin, ou les deux, ou autre !)

Comment je procède ?

1 Commences par éplucher et couper en petits dés tes pommes de terres. Fait-les bouillir mais veilles à ce qu’elles restent ferment. Allumes ensuite le four à 180°. (Cécile a une autre astuce pour aller encore plis vite… Si tu me la demandes, je te le dis !)

2 Coupes ensuite les oignons en petits morceaux. Chauffe dans une poêle de l’huile de tournesol, fais revenir l’oignon avec du curcuma, le sel, le poivre et un peu d’eau (juste pour ne pas que cela accroche). Puis on rajoutes les pommes de terres pour qu’elles dorent.

3 Puis, à fin de cuisson, tu rajoutes le persil précédemment lavé et ciselé.

4 Dans un saladier, tu mets ton thon, tes œufs, ta poignée de gruyère et tes pommes de terre.

5 Enfin, dans un plat allant au four, tu disposes le tout. Et voilà, le job est fait ! Après 20-25 minutes, tu peux déguster avec une bonne salade ou à ton apéro ou…comme bon il te semble !!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :