La recette de la morue aux pommes de terre de mémé Adrienne

Je t’ai laissé languir, languir, languir…Je t’ai laissé réfléchir à ton rapport à la morue, je t’ai laissé dans un doute intenable, la recette de mémé Adrienne…est-elle italienne ou lyonnaise ????? Quoi, tu ne comprends rien ? Tu es perdu ? Tu as peut-être raté l’histoire de cette recette et je vois mal comment tu pourrais vivre sans…elle est ici.

Tu le sais, j’avais une enquête en cours… Trouver l’origine de ce plat. Et oui, dans la tradition vénitienne, tu as des dizaines et dizaines de recettes de morue. Des raffinées, des plus populaires, des très riches, au beurre, en bouillon… Elles peuvent être à base de polenta, ou avec des gnocchi de pommes de terre, mais on trouve aussi du baccalà mantecato, où la morue est réduite en purée toute douce et servie en une jolie forme allongée.

Et je t’avoue que mon cœur voulait vraiment que cette recette soit vénitienne. Le baccalà et pommes de terres existe bien en Italie, mais il est traditionnellement accompagné de câpres et de tomates,.. Et oui ça sent plus le sud que la Vénétie. Puis j’ai cru que peut-être, cette recette était le fruit de petits arrangements d’immigrés : la pomme de terre utilisée par Maria pour remplacer la polenta qu’on ne trouvait pas en France à cette époque…Oui j’ai pondu plein de théories comme ça. Et puis je me suis résolue à chercher aussi du côté de la tradition lyonnaise…Et là, ben oui, la recette de mémé Adrienne ressemble quand même fortement à celle des mères lyonnaises…Alors, j’en suis arrivée à la suivante conclusion : notre baccalà de mémé Adrienne est le fruit des voyages de sa famille, est le fruit des rencontres qu’ils ont eu…Ce baccalà parle différentes langues et nous régale, et ça nous suffit…la preuve :

De quoi j’ai besoin (4 personnes)

  • 400gr de morue séchée
  • 1 gros oignon
  • 4-5 grosses de pommes de terres (ou le double si petites)
  • huile de tournesol, sel et poivre
  1. Bien penser à mettre la morue la veille à tromper pour la désaler et changer l’eau au moins 4 fois.
  2. Une fois que la morue a bien fait trempette, tu peux commencer à la préparer. Tu remplis une casserole d’eau froide, tu plonges ton poissons et tu couvres la casserole. pendant ce temps, tu éminces ton oignon et tu coupes tes pommes de terre en taille moyenne. Lorsque l’eau commence à frémir…
  3. …Tu fais revenir dans du beurre ou de l’huile neutre tes oignons, à feu très doux
  4. …Et tu fais cuire tes pommes de terre à l’eau. Tu arrêtes la cuisson lorsqu’elles sont mi-moullese (elles seront revenues à la poele…)
  5. Et tu sors aussi la morue de son eau de cuisson, tu la poses sur une planche à découper et tu commences à la trier pour enlever les arrêtes. D’abord avec des ustentsiles (des couverts ou les pinces à cuisine) puis, à la fin avec tes doigts pour t’assurer qu’ils n’en restent pas du tout!
  6. Et enfin, tu fais tout revenir quelques minutes dans la poêle avec tes oignons et pommes de terre….
  7. Régale-toi !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s