Recette : i biscottini fulgurants façon crostata di Iolanda

Ça ne m’arrive pas souvent, mais des fois j’ai des fulgurances. Et cette recette en fait partie…Si la pâte de la crostata plaît autant…en mode biscottini (=petits biscuits)…ça ne doit pouvoir marcher, non ?

Et un jour j’ai aussi découvert le caramel au beurre salé. Alors même que je pensais que le caramel était une chose réservée au pro…et là j’ai eu une deuxième fulgurance. Et si le caramel servait à coller i biscottini ?

Ma gourmandise parle à ta gourmandise ? Tu as encore des enfants sous la main et tu veux les occuper, tout en profitant d’un bon goûter ? Voilà de quoi te satisfaire !

De quoi j’ai besoin ?

Pour le pâton même recette et ingrédients que la crostata : c’est ici

Pour le caramel :

  • 200 gr de sucre semoule
  • 160 cl de crème fraîche liquide
  • 60 de beurre salé
  1. Faire le pâton comme indiqué pour la crostata. Puis, avec ton emporte-pièce fétiche, tu fais des biscuits, jusqu’à épuisement de la pâte. Pas trop épais ni trop fins. Je sais ça t’aide,…fais-toi confiance !

2. Allumes ton four à 190°, laisse-le chauffer, puis enfourne tes biscuits. Quand ils sont dorés, tu peux les sortir. Normalement, tu as de quoi faire deux fournées !

3. Pendant que les beautés sucrées cuisent, tu peux commencer à préparer ton caramel. Mets dans une casserole à feu moyen la crème fraîche. Dans une casserole anti-adéherante, fais ton caramel avec le sucre. C’est à dire : tu mets le feu doux, tu mets ton sucre et tu attends qu’il brunisse en remuant de temps à autre et délicatement avec une cuillère en bois.

4. Lorsque ton caramel est fait et que la crème commence à bouillir, verse-la délicatement sur ton carmel, toujours à feu plutôt doux et en continuant à remuer avec ta cuillère en bois. Tu pourras éteindre quand le crème nappe la cuillère.

5. Tu laisses tiédir quelques minutes. Et ensuite, à feu de nouveau très bas, tu intègres le beurre salé dans ta crème. Tu veilles à ne pas faire de grumeaux. Dès qu’il est bien fondu, ton caramel est prêt !

6. Goûte ton caramel.

7. Et là, la partie la plus compliquée commence : coller tes biscuits sans les manger en même temps !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s